Blog (pas) intime

"Ce sujet favori: moi-même." (R. Bradbury)

2006/11/06

C'est reparti pour un tour :(

Gédéon ne s'est jamais excusé.

Pas plus pour cette fois que pour toutes les fois précédentes.
N'empêche que Fatou est retournée chez lui.

Parce que "tu comprends, ce n'est pas en étant chez toi Pokou que je vais régler mes problèmes avec lui."
Oui mais ma chérie, pour régler vos problèmes il aurait fallu que vous soyez deux à vouloir les régler. Gédéon, tout ce qu'il veut, c'est que tu lui reconnaisses le droit de te faire subir ce qu'il veut, au nom de ton amour pour lui, au nom de la tradition qu'il suit quand ça l'arrange, qu'il déconstruit et reconstruit selon son bon vouloir, au nom de son statut d'homme, de chef de famille.
Et en retournant chez lui, sans même qu'il lui ait demandé, sans qu'il se soit excusé de l'avoir foutue dehors un soir d'octobre par 5°C, c'est ce qu'elle lui donne: carte blanche.

Pour cette fois et pour toutes celles qui vont venir.

Je lui ai dit que je la sentais très mal, cette histoire, que ça finira très mal et que dans 10, 20 ou 30 ans, elle me dira que j'avais raison. Et que ça me fait de la peine.

Libellés : ,

2 Comments:

  • At 9:47 AM, Anonymous annelise said…

    on ne peut pas sauver ceux qui ne veulent pas être sauvés. Et les gens ont besoin de faire leur propre expérience, leurs propres erreurs pour apprendre. J'ai une amie comme ça, et je l'ai écoutée, soutenue, en la laissant se casser le nez (puisqu'elle n'en faisait qu'à sa tête), et elle a compris finalement. Laisse la commettre ses erreurs. Tu as fait de ton mieux.

     
  • At 8:07 PM, Blogger Pokou said…

    Salut Annelise,

    Oui, c'est ce que je dois me résoudre à faire, même si ça me fait de la peine de la voir perdre ses plus belles années :(

     

Enregistrer un commentaire

<< Home